PROJET CULTUREL AMAZIGH MONDE [LE COLLECTIF]

ASENFAR TADELSANT TAMAZIGHT – AMAḌAL [AMAZDAY]

Projet initié par Majid Soula

Disponible aussi en TIFINAGH, en LATIN, en ARABE et en ANGLAIS

Les membres fondateurs du PCAM : Réunion du 24 04 2018

  • LILA NAT DAOUD BELGASEM, JOURNALISTE , ANIMATRICE DE  RADIO
  • FAZIA  MASSAID, ANIMATRICE DE  RADIO ET POETESSE
  • DJAHIDA, JOURNALISTE ET PRESENTATRICE DE  TELEVISION
  • ROSA AREZKI EDUCATRICE
  • ABDU, TECHNICIEN IMAGE
  • YOUCEF AMAZIGH, MILITANT ET CONCEPTEUR DU DRAPEAU AMAZIGH
  • MAJID SOULA CHANTEUR MILITANT AMAZIGH
  • SAMIR BELATECHE FONCTIONNAIRE MILITANT DES DROITS DE L’HOMME
  • NABIL DJAIL FONCTIONNAIRE AU DÉPARTEMENT 93.
  • YOUNES MEZOUADE  WEB MARKETEUR
  • MAJID HALLOU EXPERT TRADUCTEUR

Projet Igwerdan n Tmazgha – Les petits enfants de Tamazgha

I – Présentation par Madjid SOULA

Je travaille au musée du Louvre Arts décoratifs. Le Musée du Louvre est un petit monde qui reçoit quotidiennement un grand nombre de visiteurs venus du monde entier. Mon constat est personnel. Il est celui de voir ce nombre de visiteurs qui viennent en famille pour visiter le musée et ces parents qui parlent à leurs enfants dans leur langue, mais je n’ai jamais entendu des imazighen en général parler Tamazight.

Suite à ce constat et dans l’intérêt de notre langue et notre culture, j’ai eu une idée qui pourrait être une des solutions visant à promouvoir l’amazighité dans Tamazgha et auprès de tous les imazighen du monde. En tant que simple citoyen Amazigh, j’ai beaucoup travaillé sur ce sujet, et j’ai mis presque 3 ans pour parvenir à cette solution durable, et qui pourrait renforcer la volonté de nos enfants dans l’apprentissage de Tamazight et offrir aux parents cette énergie d’inciter leurs enfants à étudier Tamazight avant qu’il ne soit trop tard. C’est maintenant ou jamais.

II – Objectifs du projet

Faire aimer Tamazight à nos enfants

Le peuple Amazigh doit travailler main dans la main pour la renaissance de notre civilisation dans toute Tamazgha et dans le monde, au niveau des écoles et associations ainsi que tout autre établissement.

L’idée du projet consiste à élire chaque année, parmi des enfants-candidats âgés de 6 à 8 ans, une petite Reine et un petit Roi avec une épreuve de concours. Ce titre honorifique aura une durée de validité d’un an pour les enfants élus ; soit le 11 janvier de chaque année.

Le but de cette initiative est de donner une bonne volonté aux enfants de Tamazgha et les préparer pour leur avenir et celui du peuple Amazigh. Nous devons les encourager en leur offrant aussi des cadeaux, de la joie, de la volonté, de l’espoir, du courage, de la force …etc.

III- Modalités du concours

Les pays concernés seront bien évidemment ceux de Tamazgha : Îles Canaries, le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, la Libye, la région de Siwa en Egypte, la Mauritanie, le Mali et le Niger. Sur 9 Pays, on devra élire une fille et un garçon par pays, soit 18 enfants dans toute Tamazgha. Par la suite, sur ces 9 Reines (candidates) et 9 Rois (candidats); un autre concours se tiendra afin d’élire la Reine et  le Roi de Tamazgha pour une durée d’un an.

Une fois le  concours final, les deux gagnants (Reine et le Roi) seront récompensés avec des médailles, des tablettes dotées de caractères latins et Tifinagh, des affaires scolaires, des trousseaux, des jouets éducatifs, des poupées parlant en Tamazight des livres écrits en tamazight, des CD de musique de chanteurs amazighs militants, et la somme de 250 000 DA pour chacun. Quant aux autres candidats ayant participé au concours final, soit 16 enfants sur les 18 initialement présélectionnés dans les 9 pays AMAZIGH, ils recevront des récompenses comme des médailles, des jouets et des livres. Les membres du jury qui participeront seront également remerciés avec des médailles et des livres d’histoire.

Pour le premier concours, nous proposons pour les deux élus les surnoms suivants:

DIHYA pour le Reine  MASSINISSA pour le Rois

Pour les élus des années suivantes, les nouveaux élus choisiront leurs surnoms de Reine et de Roi sur une liste préalablement établie par le collectif.

Ce concours pourrait être aussi élargi aux enfants vivant dans d’autres pays en dehors de Tamazgha qui pourraient recevoir les mêmes récompenses en monnaie locale. Exemple : Pour la France 1400 € pour le petit Roi et la petite  reine (les sommes sont exprimées au taux de change officiel). Pour élire les Reines et Rois, un concours aura lieu entre le 1er et le 20 décembre de chaque année. L’officialisation sera pour le 11 janvier de l’année suivante.

Dès la nomination des élus, les artistes Amazigh dans le monde apporteront leurs contributions à travers l’organisation de spectacles ayant pour but de récolter les fonds nécessaires pour récompenser les enfants élus. Dans le cas où un pays n’arrive pas à rassembler la somme requise, notre collectif fera en sorte que cela se fasse par l’organisation de spectacles dans Tamazgha et à travers le monde pour mener à bien et réussir notre projet. Le tout doit se dérouler dans un esprit de fête tous les 11 janvier de l’année. Nous Souhaiterions que Yennayer soit une journée de paix, de la joie , d’espoir, de pardon, de réflexion et de retrouvaille entre les imazighen. Il serait souhaitable également que l’on allume une bougie à la mémoire des martyrs de la liberté.

Récompenses et avantages seront accordés à ces enfants élus, tel que le tarif annuel réduit pour des spectacles, le théâtre, le cinéma, la coiffure, et les manèges et centre de loisirs. Ils auront droit à un voyage dans l’année pour une durée de 10 à 15  jours pendant les vacances scolaires. Une occasion pour rassembler ces enfants dans un pays de Tamazgha  choisi par tirage au sort et renforcer ainsi les liens d’amitiés et de fraternités tout en assurant des activités artistiques qui les raviront.

Afin d’assurer la sécurité durant leur séjour dans les pays frères Amazighs, ces enfants seront accompagnés par 2 tuteurs. Ces derniers peuvent être des membres de leurs familles ou leurs éducateurs. Ces voyages pourraient même être envisagés dans d’autres pays hors Tamazgha.

Les enfants élus auront également l’occasion de visiter les musées et sites historiques. Il y va de notre intérêt pour sauver l’honneur du peuple Amazigh dans toute sa dimension, linguistique, culturelle, historique …etc

Le rôle des enfants élus consistera à inciter les autres enfants à la pratique de la langue Tamazight en se rendant dans leurs établissements scolaires et se présentant comme modèle de réussite, et servir ainsi d’exemple aussi, et les encourager, entre autre, à se porter candidats à ce concours.

IV – APPEL A CONTRIBUTION ET AUX BONNES VOLONTES

La contribution des industriels et autres acteurs économiques de Tamazgha est souhaitable pour le financement de la fabrication de jouets, de robots parlant en tamazight et tous les symboles Amazigh à destination de nos enfants.

Les collectivités locales, régionales  devraient apporter leurs contributions financières dans le cadre d’un partenariat visant à garantir et prendre en charge les voyages des enfants élus. Ces heureux élus pourraient aussi pris en charge par des sponsors qui bénéficieront d’une grande publicité pour leurs activités professionnelles. A titre d’exemple, le sponsoring pourrait se faire avec des tee-shirts, des posters, des photos, des casquettes, des reportages vidéo lors de remise de médailles, …etc. Le collectif fera appel également aux députés de Tamazgha pour trouver des solutions de financement.

Dans toutes les villes et les villages de Tamazgha, les associations culturelles et associations de villages, même implantées à l’étranger, devraient apporter leur aide et soutenir cette initiative pour honorer l’enseignement de notre langue. Il doit y avoir une mobilisation au niveau des structures locales pour assurer aux enfants des cours du soir en Tamazight . On doit encourager toute personne disposant d’un minimum de connaissance en Tamazight et  à donner du sien. Mieux vaut tard que jamais, nous devrions toutes et tous faire des sacrifices pour que notre langue retrouve enfin sa place d’antan, comme il y a 15 siècles. Nous devrions relever ce défi ; nous en sommes capables !

Le collectif PCAM ouvre ses portes à toutes les écoles publiques qui souhaiteraient participer à ce concours regroupant des enfants âgés de 6 à 8 ans (entrants historiques)

Créer des associations PCAM dans Tamazgha et dans le monde pour une meilleure gestion.   

PCAM – LYBIE – MAURITANIE – MAROC  – LE SIWA EGYPTE – MALI – TUNISIE – NIGER – ILES CANARIS – ALGERIE.

Le site officiel servira de relais pour le monde Amazigh et pour les associations adhérentes, membres contributeurs, chercheurs, artistes, bénévoles …

Nous appelons toutes les bonnes volontés à contribuer à ce projet initial qui vise à redonner l’envie à nos enfants d’apprendre et de pratiquer notre langue maternelle TAMAIGHT.

BUDGET PREVISIONNEL DES RECOMPENSES

  • 18 candidats à 200 000 da l’un = 360 000 da
  • les deux élus (roi et reine) auront 100 000 da de plus
  • total  3700 000 da
  • Les deux élus IMAZIGHEN DE FRANCE gagneront 1400 €

Mise à jour le 16 mai 2018